Qualifié 777

Le 3 décembre je suis rentré en qualification sur Boeing-777. 1 mois d’apprentissage théorique avec des cours en salle pour connaître les circuits de l’avion et son fonctionnement grâce des excellents instructeurs sol (les « GI » pour Ground Instrutor, souvent anciens mécaniciens avion).

Ensuite vient la phase simulateur où nous apprenons d’abord les procédures normales puis les traitements de pannes simples et complexes. Le rythme est assez soutenu (3 à 4 séances / semaine avec 1h30 de briefing, 4h dans la boîte et 30′ de débriefing) et presque autant de boulot pour préparer la séance du lendemain…

Beaucoup de différences de philosophie entre Airbus et Boeing, des habitudes à perdre (voilà 18 ans que pour allumer les phares de l’avion je manipulais des switches de l’Airbus dans un sens et sur Boeing c’est l’inverse… ) et réapprendre à piloter avec un vrai manche et un trim ça nécessite de l’entraînement !

Cette phase se termine par un test au simulateur, et ensuite j’ai attaqué la phase vol avec des passagers et un instructeur qui joue le rôle du copilote, me supervise et me conseille. C’était la semaine dernière sur Dakar. Je me suis vraiment senti sourire au moment du décollage, c’est pas tous les jours son premier vol sur un si bel avion !

Retour au simu depuis 2 jours pour faire des exercices plus orientés « ligne » avec des traitements de panne impliquant des vidanges de carburant ou des déroutements en zone océanique ; on s’entraîne également aux procédures de navigation très spéciales dans ces zones isolées et sans contrôle radar.

Hier soir décollage de l’engin à 344 tonnes (masse maxi décollage) de Hong Kong, une porte cargo se déverrouille, un filtre carburant se bouche : impossible de continuer 11 heures comme ça – bilan et choix d’un terrain où la météo et les performances de l’avion permettent l’atterrissage, vidange de 90 tonnes de kérosène (environ 45 minutes, heureusement les artifices du simulateur permettent d’accélérer le temps à ce moment là !) et atterrissage à Shenzen ou à Macau, ce qui permet de se familiariser avec les terrains de la région.

Prochain vol Fort de France mardi puis Washington et Tokyo Haneda (2 fois de suite 🍣😋) et si tout se passe bien début mars je serai lâché !

2 réponses sur “Qualifié 777”

  1. Merci pour ce résumé du déroulé de ta qualification. C’est intéressant et bien écrit. Félicitations.

Laisser un commentaire