Pour les coffee-addicts

Je ne fume pas, je bois une bière par rotation, et à part ma geekitude relative je ne crois pas avoir beaucoup d’addictions, sauf celle de mon expresso du matin.

Pour satisfaire mes désirs caféinomaniaques, ma tendre épouse m’a offert l’an dernier une machine NOWPRESSO qui permet de se délecter d’un café en dosette (What else ? ) dans l’avion, à l’hôtel ou en randonnée…

J’ai demandé à la société qui fabrique la machine un code promo pour une collègue de mon équipage, et je vous le transmets au cas où vous souhaitez en profiter : en ajoutant NP15 à votre commande vous aurez 15% de réduction. Alors oui, c’est un produit de luxe, mais ceux qui apprécient un expresso au réveil à 3h du matin en jet lag en attendant l’ouverture du petit déjeuner sur leurs vols USA comprendront. (Je précise que je n’y gagne RIEN, ceci n’est pas un post sponsorisé !

Paris – Santiago

Hier, j’ai parcouru pour la première fois la magnifique route vers le Chili, avec le survol des chutes d’Iguaçu et de la Cordillère des Andes.

Nous avons eu beaucoup de chance avec une météo magnifique, presque pas de vent donc aucune turbulences en passant tout près de l’Aconcagua.

Mon seul regret est d’être cloitré à l’hôtel à cause des tensions sociales dans le pays, alors que la région de Santiago regorge de randonnées et de balades magnifiques… Il faudra revenir !

PiloTest

Si vous voulez vous entraîner aux tests de sélection pilote des différentes compagnies aériennes, allez faire un tour sur Pilotest !

« Entraînez vous sur les tests actuels psy0 et psy1, ENAC EPL, Air France pilote cadet ou pro. Préparez les tests CUT-ECOMPASSPILAPT® ou DLR…  » Ils ont même négocié une réduction de 20% chez AviaSim… et je vous conseille leur très bon article sur la « culture aéronautique » spéciale concours Cadets !

San Francisco

Ca faisait 15 ans que je n’étais pas venu en fonction… Quel plaisir de retrouver cette ville un jour d’Halloween, de parcourir le Golden Gate à vélo sous un grand soleil…

In flight photos

Hier au milieu de l’Atlantique nous avons volé tout près d’un A330 d’Aer Lingus. La distance de séparation verticale minimale normale étant de 300m (1000ft) ça permet de se voir assez nettement !

L’équipage nous a contacté à la radio sur la fréquence 123.45 qui permet aux pilotes de discuter et de s’échanger des infos à propos de turbulences ou d’optimiser nos niveaux de vol.

J’ai transmis mon adresse mail, et j’ai reçu ce matin une jolie photo de notre vénérable 777-200 F-GSPB !

F-GSPB

Voici la photo de nos confrères d’Aer Lingus, mais je regrette mon LUMIX avec zoom optique 20X… trop gros pour ma valise…

Aer Lingus A330

Au même moment un collègue est venu frimer avec son iPhone 11 Pro tout neuf (oui je suis jaloux 😉) ce qui m’a donné l’occasion d’essayer le nouvel objectif grand angle dans le cockpit… voilà le résultat.

Bel objectif, cet iPhone 11 Pro…

Notre route passait à la pointe sud du Groenland que nous avons pu admirer pendant quelques minutes.

Paris – Pekin

Le lac Baikal
La Mongolie avant Oulan-Bator
La grande muraille
Jolie vue sur la cité interdite
9h30 plus tard…

777 : Achievement unlocked

Enfin lâché CDB 777 !

En plus l’avion avait les mêmes initiales que moi… ça ne pouvait QUE bien se passer…

Arrivée à CDG en zigzaguant un peu entre les petits grains, et 20 minutes d’avance au parking.

Prochains vols : Dubai, Buenos Aires, New York, Los Angeles.

A bientôt pour de nouvelles photos !

Polar Flights

La nouvelle et magnifique vidéo de Jérôme…

Tokyo

Troisième rotation sur mon nouvel avion ! Après douze ans loin du long courrier je redécouvre les joies du vol de nuit, de la couchette, du décalage horaire (8h au Japon…) et aussi le bonheur d’aller dévorer une soupe et des Giozas avec une Asahi à Shinjuku. Aujourd’hui Akihabara !

Pile ou face

Croisé à Nice voilà quelques mois, le Boeing 737 N737ER arbore une livrée différente de chaque côté… Spectaculaire et original !…

Oleg

C’est pas tous les jours qu’on a la visite d’un cosmonaute dans le cockpit !

Oleg, 46 ans (exactement comme Séverin et moi) était dans la station spatiale en même temps que notre collègue Thomas Pesquet. Il terminait un cycle de conférences et de visites en France et rentrait de Toulouse à CDG puis chez lui à Moscou.

Oleg nous a fait la joie d’une visite au poste avec sa fille , il était ravi d’assister à l’atterrisage à Roissy.

Pour l’anecdote, au moment de la sortie du train d’atterrisage, on lui a dit « this, you don’t have in the Soyouz ! »