Vol cargo imprévu

Hier soir j’ai dépanné le planning qui m’a appelé à 22h pour remonter un avion cargo de Marseille à CDG !

J’avais mis « ok vol » sur mon planning pendant le milieu de ma semaine de repos, et cet avion dont l’équipage arrivait en « butée » de temps de service de vol s’est posé a Marignane vers 3h30. Ils arrivaient d’Abidjan via Port-Harcourt et le chargement là-bas avait pris 4h de plus que prévu… De ce fait, réglementairement les pilotes ne pouvaient pas faire tout le vol vers CDG car leur amplitude de travail approchait les 16h malgré l’utilisation de toutes les marges possibles, et ils se sont donc posés à Marseille.
Coucher 23h, réveil 2h30, arrivée MRS 3h30 en même temps que l’avion, complément de plein carburant, décollage 31R, direct URELO à 4000ft (!) et 1h01 de vol plus tard nous nous sommes posés à CDG.
Après avoir été longtemps basé Marseille sur A320 je ne pensais pas y décoller en 777 un jour… Je suis ravi d’avoir pu dépanner la compagnie et faire un petit vol supplémentaire – retour prévu en mise en place sur le MRS CDG de 9h15, et petite sieste à prévoir cet après-midi quand même !

Satcom

Sur les A320 A319 qui faisaient des vols « Dedicate » (quasiment du long-courrier : Riyadh, Jeddah, Amman, Libreville, Pointe-Noire, Malabo…) sont encore installés des téléphones satellites. Certains numéros sont pré-programmés pour joindre le CCO (centre de contrôle des opérations d’Air France) et l’escale d’arrivée afin de s’assurer qu’aucun souci n’attend l’avion et l’équipage à l’arrivée, dans ces villes où la situation peut rapidement évoluer…

 

Pourquoi Marseille ? Je n’ai pas la réponse. 😀