Satcom

Sur les A320 A319 qui faisaient des vols « Dedicate » (quasiment du long-courrier : Riyadh, Jeddah, Amman, Libreville, Pointe-Noire, Malabo…) sont encore installés des téléphones satellites. Certains numéros sont pré-programmés pour joindre le CCO (centre de contrôle des opérations d’Air France) et l’escale d’arrivée afin de s’assurer qu’aucun souci n’attend l’avion et l’équipage à l’arrivée, dans ces villes où la situation peut rapidement évoluer…

 

Pourquoi Marseille ? Je n’ai pas la réponse. 😀

 

Blagounette

J’avais déjà mis en ligne une version courte mais j’ai trouvé la version longue assez succulente…

Arrivé à un nouvel hôtel à Dublin, Michael O’Leary se rend au bar et commande, comme il se doit, une Guinness. Le barman lui répond :
« Ce sera un Euro, s’il vous plaît Monsieur O’Leary ».
Surpris, O’Leary répond :  » C’est vraiment très bon marché », et il lui donne la pièce de monnaie.
– « Eh bien, nous essayons de devancer la concurrence » répond le barman. « De plus, c’est gratuit tous les mercredi soir de 18 à 20 h. Nous avons la bière la moins chère en Irlande. »
– « Quel rapport qualité-prix remarquable », commente Michael.
– « Je remarque que vous n’avez pas de verre. Il vous faudra probablement un verre à nous. Ce sera 3 Euro, s’il vous plaît. »
O’Leary fronce les sourcils, mais paie. Il prend son verre et se dirige vers une chaise.
« Ah, vous désirez vous asseoir ? » dit le barman. « Le supplément sera de 2 Euro. Vous auriez pu réserver la chaise à l’avance, et cela ne vous aurait coûte qu’un Euro. Je crains que vous soyez trop corpulent pour le siège, Monsieur. Puis-je vous demander de vous asseoir dans le gabarit, s’il vous plaît ? »
Michael essaie de s’asseoir, mais le gabarit est trop étroit. Il ne parvient pas à s’y insérer et se plaint : « Personne ne pourrait s’asseoir dans un espace aussi réduit ! »
« Comme vous ne pouvez vous asseoir dans cet espace, je crains que vous aurez à payer une surcharge supplémentaire de 4 Euro pour une chaise grand gabarit, Monsieur ».
O’Leary râle, mais paie.
« Je remarque que vous avez emporté votre laptop » ajoute le barman. « N’ayant également pas été réservé, cela fera encore 3 Euro de plus. »
O’Leary, très énervé, retourne au bar, tape sa choppe sur le comptoir et hurle: « C’est ridicule. Je veux parler au manager ! »
– « Ah, je vois que vous préférez vous mettre au comptoir », dit le barman imperturbable. « Cela fera 2 Euro, s’il vous plaît ».
O’Leary est vert de rage. « Savez-vous qui je suis ? »
– « Bien sur, Monsieur O’Leary ».
– « J’en ai assez ! Qu’est-ce que c’est que ce bar ? Je viens boire un verre à l’aise et vous me traitez ainsi ! J’insiste pour parler à un manager ! »
– « Voici son adresse email, ou si vous le désirez, vous pouvez lui téléphoner de 9 à 9h10 tous les matins, du lundi au mardi, au numéro vert.  » Les appels sont gratuits jusqu’à l’instant où quelqu’un décroche. Ensuite le coût n’est que de 10 cents par seconde. »
Et le beau Michael de s’exclamer « Plus jamais je ne mettrai les pieds dans ce bar ! »
– « Bien, Monsieur, mais rappelez-vous que nous sommes le seul hôtel en Irlande à vendre la bière à 1 Euro et même à faire des promotions à zéro Euro taxes non comprises. »

« Ah bon, t’as peur en avion ?… »

J’ai rencontré plusieurs fois des passagers ( ☑ inquiets / ☑ très inquiets / ☑ paniqués / ☑ terrorisés) à l’idée d’être propulsé à 800 km/h dans un tube de métal par -50°c à 12 km d’altitude.

Ah bon, t'as peur en avion ?
Ah bon, t'as peur en avion ?

Quelle drôle d’idée.

Si vous connaissez quelqu’un qui ne peut aller signer un contrat outre-atlantique qu’en bateau, vous pouvez lui conseiller de jeter un oeil ici – le stage « Apprivoiser l’avion » est généralement assez efficace. Un collègue et ami y fait des interventions pendant la séance de simulateur, et les passagers qu’on nous présente à l’embarquement nous disent que ça leur a fait grand bien. N’hésitez pas !