6 réponses sur “Le paradoxe du train”

  1. Bonjour Capatain Pierr Yves.
    C’est un peu la revanche du rail sur les airs.Ca arrange bien le cheminot passionné d’avion que je suis.Cordialement.JM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *