La nouvelle cocotte

Les instructeurs disent souvent aux jeunes élèves pilotes, au début de leur formation : “Si tu ne sais pas quoi faire, prends un top !” – cette phrase résume bien l’importance de la notion de temps à bord d’un avion, que ce soit pour mesurer une distance parcourue grâce à la vitesse de l’avion, ou la quantité de carburant restante grâce à un débitmètre… C’est pourquoi nos avions sont équipés de chronomètres perfectionnés qui indiquent l’heure, la date et permettent de prendre des ’tops’ afin de mesurer précisément le temps qui passe.

Quand j’étais petit copilote sur 737-200, nos avions étaient équipés d’un accessoire supplémentaire que nous appelions la ”cocotte” :

Non, pas celle là, celle là :

Sur mon 737-200 elle se trouvait sous les instruments CDB et permettait un accès rapide pour programmer une durée et faire DRIIIING en servant d’aide-mémoire pour ne pas oublier de couper une pompe carburant ou de vérifier telle ou telle chose.

Depuis, les instruments de bord ont bien évolué et le 777, malgré sa conception datant d’une trentaine d’années, est équipé de nombreux écrans et de check-lists électroniques qui permettent de faire beaucoup mieux en matière d’aide-mémoire… Il y a même une rubrique REMINDERS qui permet de faire sonner une alarme lors d’un évènement choisi à l’avance : une position géographique, une quantité de carburant, une heure précise… Cela nous permet de programmer de petits rendez-vous avec l’avion afin de ne rien oublier.

Dans cet exemple, nous avions programmé plusieurs alarmes pour :

  • demander une autorisation de survol océanique à différents centres de contrôle,
  • réveiller notre collègue dans la couchette,
  • contacter un centre de contrôle lors du survol du point DEKON sur les fréquences HF indiquées,
  • savoir quand notre avion serait en dessous de sa masse maximale à l’atterrissage.

Sur un vol long et fatigant il est très utile de pouvoir compter sur l’avion pour vous rappeler certaines tâches à accomplir…

Merci à Alain Baron pour la photo de la ”cocotte” d’un overhead panel de 737-700 – je n’ai hélas pas trouvé de photo comportant l’objet à l’emplacement que j’ai connu sur 737-200…

Question subsidiaire : Connaissez-vous la différence entre un pense-bête et un aide-mémoire ?…

La réponse m’avait été donnée quand j’étais jeune copilote, par mon commandant de bord instructeur et ancien militaire : ”L’aide mémoire, c’est pour le chef !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.